Trois jours difficiles

La pluie et les températures dignes d’un mois d’octobre de ces derniers jours ont considérablement ralenti la pêche.

Je suis sur l’Ardèche en première catégorie avec Bastien. Il pleut et il ne fait pas très chaud, mais nous sommes confiants.

Malgré toute notre bonne volonté, aucune grosse truite ne daigne se montrer. Nous sauvons l’honneur avec une minuscule fario chacun ainsi qu’une plus honorable de 26cm pour moi.

DSCF3808

DSCF3809

Le lendemain, je suis avec mon frère sur un ruisseau sur lequel je pêche assez souvent, mais cette fois-ci, plus en aval, au niveau de la confluence avec l’Ardèche. Pendant un très long moment, nous n’avons pas la moindre touche. Pourtant c’est beau.

DSCF3812

DSCF3813

Il faudra attendre bien longtemps avant de voir un signe de vie. Mon frère en pique une à la cuiller.

DSCF3817.JPG

Puis nous arrivons sur une portion que je connais un peu et la pêche démarre vraiment. Il y a très peu d’eau alors je passe sur un petit Chubby Minnow 35 SP de chez Illex. Visiblement c’est ce qu’il faut pour déclencher les truites. J’en fais une magnifique de 26cm, un très beau fish pour ce ruisseau.

DSCF3819

Après quoi, je loupe une 30+ au ferrage… dommage, la session aurait été plus que réussie.

Malgré tout, je prends d’autres petites fario bien jolies…

DSCF3831

DSCF3832

La session se termine sur un joli gour où je ferais bouger une 30++ qui n’a même pas touché mon leurre et qui ne reviendra pas.

DSCF3834.JPG

Le surlendemain, à savoir, le jour où j’écris cet article, je suis à nouveau avec Bastien sur l’Ardèche, en deuxième catégorie cette fois-ci. Il se trouve que Bastien est un adepte de la pêche à contrecourant, nous progressons donc en descendant la rivière. Un peu sceptique, je commence à tâtons mais je prends vite le coup ! Premier lancer: rien; deuxième lancer: je décroche un micro chub; troisième lancer: rien; quatrième lancer: BOOM ! Je prends une touche juste surréaliste au moment où je reprenais le contact après avoir rendu la main pour laisser couler le leurre un peu plus. J’ai à peine pu ferrer et de toute façon, ça n’aurait pas servi à grand chose. Le combat débute par une chandelle en guise de présentation de la part de la truite, suivie de plusieurs rushes dans la veine d’eau. Heureusement que ma Shinjin Neo L a de la puissance à revendre pour les contrer. Au bout d’un petit moment, elle est à l’épuisette.

Quel poisson sublime de 40cm tout rond ! Une merveille méditerranéenne typique de la rivière Ardèche.

DSCF3843

Ça se voit que je suis refait ?

DSCF3838

En tout cas, j’ai bien fait d’aller fouiller dans les affaires de mon frère pour lui subtiliser son Phoxy Minnow 62 HW !

DSCF3842

Solide !

Malgré ce début en trombe, nous ne verrons pas une truite jusqu’au moment de partir où j’en sors une de 28cm au Tricoroll 67 HW.

DSCF3847

Deux touches, deux poissons, un bon ratio car l’Ardèche n’offre pas ses truites facilement; la preuve, Bastien, qui est un habitué des lieux a fini la session capot.

En tout cas, je le remercie pour le guidage. 😉

Voilà, une belle récompense après deux jours de pêche très difficile. Une nouvelle fois, la persévérance paye !

@+

Never give up !

Je suis en compagnie de l’ami Bastien sur un secteur totalement nouveau pour moi dans la vallée de l’Eyrieux. Ce dernier m’a emmené sur un parcours no-kill toutes techniques en vue de faire quelques belles truites.

DSCF3696

Comme vous pouvez le lire sur le panneau, seuls les hameçons simples sans ardillon sont autorisés. J’ai donc passé le trajet à remplacer les triples de nos leurres par des simples. Soit dit en passant, je les laisserai un moment pour tester un peu. A terme, je compte pêcher uniquement en simple, mais je n’en suis pas encore là.

La rivière est belle, mais malheureusement, les truites ne sont pas au rendez-vous.

DSCF3697

Au bout d’un bon moment d’insistance, Bastien tape enfin une belle truite ! Ce qui est moins cool en revanche, c’est qu’elle se décroche sur une chandelle. En simple sans ardillon, aucune erreur n’est pardonnée. Dommage, elle passait les 35cm.

Comme la pêche ne donne rien de mieux, nous prenons la décision de changer d’endroit et de partir pour un deuxième parcours no-kill. Ici, la rivière est bien plus large.

DSCF3713

Alors que nous n’y croyions plus, je me fais violemment frapper mon Tricoroll 67 HW sur une fin de courant. Je place un violent ferrage dû à la surprise. Le combat laisse supposer que j’ai affaire à une arc, et en effet, c’en est une.

Elle n’est pas trop moche pour une bassine…

DSCF3703

34 cm

DSCF3701

Quelques secondes plus tard, c’est au tour de Bastien de se retrouver aux prises avec une arcos. Il pêchait à contrecourant, la touche a du être terrible !

DSCF3706

Un poil plus petite.

Il ne m’a pas fallu plus de quelques minutes supplémentaires pour taper un nouveau poisson. C’est plus petit et la défense est moins vive. Cette fois, c’est une fario !

DSCF3711

Une trentaine de centimètres et une jolie robe !

Ce sera tout pour cette session qui se sera avérée très difficile. Tous les poissons ont été pris lors de 10 minutes de folie auxquelles il fallait assister.

En tout cas, cela montre que la persévérance fini toujours par payer.

@+

Festival pluvial

Il a fait un temps radieux toute la semaine et maintenant que le week-end daigne enfin pointer le bout de son nez, il se met à faire un temps pourri. Un vrai poisson d’avril !

Si ce jour est celui des blagues celle des deux pêcheurs qui voulaient aller pêcher mais qui se sont faits rembarrer par la pluie n’est vraiment pas drôle… En effet, nous avions l’intention avec Léo d’aller pêcher une journée sur un joli ruisseau à truites. Nous avons annulé notre pêche, mais je ne me suis pas avoué vaincu ! Je pars donc à nouveau pour la petite rivière de sous chez moi qui, malgré la pluie a gardé son niveau et est très claire. Le constat est simple : les truites sont en pleine activité ! Dès le premier lancer au D-Contact 50, j’en fais une. J’en attrape encore 3 dans les 6 lancers suivants et j’ai la quasi certitude que je vais faire une flopée de poissons de 20cm.

DSCF3414DSCF3416DSCF3417

Effectivement, je ne m’y suis pas trompé. Je capturerais en tout et pour tout 12 truites en 2h dont pas une seule de maille, à part peut-être celle-ci, prise au Tricoroll 47 HW en coloris LMDLT. Illex a équipé ce coloris d’hameçons simples sans ardillons, ce qui est une plutôt bonne idée bien que je n’aie pas encore adopté ce type d’armement, préférant les triples sans ardillons.

DSCF3422

DSCF3419

Retour au D-Contact et encore des quiolles en veux-tu, en voilà…

Et bien sûr, quand je tape une belle, il faut que je la loupe au ferrage… Enfin, ce sera tout pour cette matinée.

L’après-midi, nous décidons avec Léo de partir là où nous avions convenu de pêcher. Nous découvrons une nouvelle portion très sauvage et un peu de marche s’impose pour accéder au ruisseau. Le voici à notre arrivée :

DSCF3430

Nous pouvons voir qu’il a plus plu en amont de ce ruisseau car l’eau est très piquée, ce qui ne peut constituer qu’un avantage car les truites nous voient arriver moins facilement.

D’ailleurs, je manque une première truite au D-Contact. Puis, pour pêcher une zone profonde, je passe au Ripple shad (coloris blanc nacré). Là où je me trouve, je surplombe le coup à pêcher et je pêche presque en verticale en insistant sous un bloc de rocher. La touche ne se fait pas attendre, elle est subtile mais présente, alors je ferre. Je tiens une belle truite d’environ 30cm durant une bonne seconde avant de la décrocher. Un coup dur… d’autant plus que quelques mètres plus loin, j’en loupe une autre de 25+ avec le même leurre. Je suis sur le point de craquer actuellement car des truites pareilles sont de gros poissons pour le ruisseau et elles sont assez rares.

DSCF3431

Quelque part dans ce trou, une belle truite rôde…

Un peu plus tard, c’est Léo qui ouvre enfin le compteur avec cette superbe fario de 25,5cm bien grasse !

DSCF3434

Il ne tarde pas à en faire une autre, et même encore deux par la même occasion. Ce qui porte son total à 4 alors que moi, je ne fais que décrocher.

idscsisjojof.jpg

Mes nerfs lâchent quand j’en loupe une autre dans les 28cm qui a tapé 5 fois avant de prendre. Je ne sais même plus comment réagir…

Dans tous les cas, il m’est impensable de faire un capot ici dans des conditions pourtant très bonnes. Ce n’est qu’après avoir longtemps persévéré que j’en attrape enfin une minuscule.

DSCF3436

Suivie d’une autre.

DSCF3437

Et même d’une troisième si petite que je ne prendrais pas la peine de la photographier.

Je parviens même à égaliser Léo avec une petite noiraude qui m’a glissée des mains.

Pour finir la session sur une note positive, j’en sors enfin une maillée. Une vraie merveille de 24cm.

DSCF3438

Sur le dernier poste pêché, je me fais couper la queue de mon Ripple. La responsable de cette agression ne se montrera pas.

C’est ainsi que s’achève cette journée riche en poissons mais qui n’en demeure pas moins extrêmement frustrante. J’ai loupé toutes les truites qu’il ne fallait pas louper, à savoir, à peu près 6. Léo quant à lui conserve un bon ratio avec 5 touches et 4 fario sorties.

Bref, je l’ai en travers de la gorge, mais c’est mieux que si c’était pire…

@+

 

 

Grosses fario de deuxième catégorie

Le frai n’ayant toujours pas commencé (et ne commencera pas avant 2 ou 3 semaines) je suis reparti en deuxième catégorie pour prendre quelques truites.

D’entrée de jeu, j’en loupe une d’un petit 35, puis je me fais littéralement exploser par une 40+ qui m’a pris 10m de tresse et m’a cassé en frottant contre un rocher (adieu Tricoroll 67 HW…). Je n’ai pas le souvenir d’avoir pris un touche aussi violente que sur cette truite !

Le pire, c’est que quelques lancers plus tard, je décroche une autre grosse fario d’environ 40cm… ça s’annonce bien…

Je me console avec des poissons plus modestes.

102_0098

De la manière dont je la tiens, on ne dirait pas qu’elle mesure 29cm.

Puis un peu plus loin, je prends une belle touche en plein courant. L’eau est très claire alors on voit les attaques, c’est juste magique ! Elle aussi, elle est grosse ! Cette fois, je n’ai pas le droit de la perdre. Je maitrise le combat en douceur et échoue délicatement cette superbe fario de 40cm tout rond.

102_0099

La roue tourne !

102_0102

102_0103

102_0104

Va grandir encore un peu !

Elle fait du bien celle-là ! Et c’est loin d’être la dernière. Pas mal de prises qui tournent autour des 30cm.

102_0105

28cm

102_0106

Une petite merveille de 29cm à la robe sombre.

Et même une arc !

102_0109

102_0110

Les touches se raréfient alors. Ce n’est qu’une demi-heure plus tard que les festivités reprennent avec ce beau poisson de 38cm assez fin mais bien bagarreur, capturé dans peu d’eau.

102_0112

102_0113

102_0114

Cette photo est magnifique je trouve !

Ainsi qu’un bébé…

102_0115

Comme c’est petit une truite de 20cm !

Les touches se raréfient à nouveau, jusqu’au moment où je loupe quelque chose de gros en plein courant… dommage.

Sur une zone assez profonde au courant soutenu, je passe sur un petit longbill minnow (Sakura Ciscus Minnow 65 SP). A quelques mètres de moi, une grosse truite le gobe sans hésitation. Les bagarres avec des truites de cette taille sont épiques ! Surtout sur du matériel léger.

Encore une fois, quel poisson superbe ! Et encore une fois, 40cm tout rond.

102_0118

Écraser ses ardillons prend tout son sens quand une truite avale le leurre ainsi.

102_0119

102_0121

Et ce n’est toujours pas fini ! Au lancer suivant…

102_0124

…encore une grosse truite ! Je n’ai pas la mesure, elle m’a échappée avant. On n’a qu’à dire qu’elle fait 37cm.

Et quelques lancers plus tard…

102_0125

…un nabot de 27cm.

Et devinez quoi… ce n’est toujours pas fini !!!

Dans les derniers instants de la session, je prends encore une méchante secousse suivie d’un combat dantesque dans le courant. La responsable, une nouvelle grosse truite un poil plus grosse avec ses 41cm.

Une pure merveille !

102_0126

102_0130

The eye of the trout…

Bon, là c’est vraiment fini par contre. Et quel après-midi de malade ! 17 truites, une de 37cm, une de 38cm, deux de 40cm et une de 41cm, plus plein d’autres de 15cm (oui, 15cm…) à 29cm ainsi qu’une arc portion d’environ 30cm. Sans oublier une superbe casse qui me restera longtemps en travers de la gorge et pas mal de décroches.

Le tout sans épuisette, je l’ai oubliée. Elle m’aurait été d’une grande aide pour écourter certains combats.

Voilà tout, à la prochaine pour de nouveaux poissons ! Je compte faire ce week-end ma dernière sortie truite de l’année avec l’ami Léo.

Je précise quand même qu’il faut les laisser un peu tranquilles même si elles ne sont pas sur frayère (et ne le seront pas avant deux ou trois semaines chez moi) et qu’il est préférable d’arrêter de les pêcher quelques semaine avant le début de celui-ci pour qu’elles aient le temps de se remettre pour aborder de la meilleure manière cette période éprouvante pour elles. Donc voilà, pas la peine de venir me casser et me traiter de sale viandard irrespectueux. Peace. 😉

@+

Prolongation de la saison truite en deuxième catégorie

Le frai n’ayant pas encore commencé, je vais aujourd’hui embêter encore un peu les truites en deuxième catégorie.

L’eau est encore basse, mais gelée ! En tout cas, les truites sont bien présentes.

Une première jolie en plein courant de 29cm.

102_0086

Les truites de l’Ardèche sont juste magnifiques ! Je précise que je n’ai pas retouché la couleur.

Suivie d’une autre nettement plus petite.

102_0089

Puis encore une de 27/28cm, magnifique encore une fois.

102_0090

Toutes prises au Duo Ryuki 50S (le fameux 😉 ).

Maintenant, je me prendrais bien un grosse tata… Alors j’augmente en taille et passe de 5 à 6,7cm. Je loupe deux beaux poissons de 30+ et sors au terme d’un superbe combat cette très belle truite de 35cm. Les sensations sur ma Sakura Shinjin L sont top !

102_0092102_0094

Malheureusement, je ne prendrai rien de plus gros. Une très belle petite session malgré tout avec 5 ou 6 truites entre 24 et 35cm.

Que ça fait du bien de profiter encore un peu de ces sublimes poissons !

@+

PS: Je tiens à préciser que toute truite (fario ou arc-en-ciel) prise hors saison doit être remise à l’eau et que si vous voyez des truites sur frayère, ne soyez pas cons, ne les pêchez pas.

Hautes-Alpes: la suite

Le séjour dans le 05 se poursuit, mais avant d’aller à la pêche, une petite rando dans le parc National des Écrins.

Je vous invite aussi à aller jeter un œil à la première partie: https://pecheurdusud.wordpress.com/2016/07/19/hautes-alpes-entree-en-matiere/

IMG_20160719_194343

Bien sympa ce paysage montagneux. Voilà quelques photos en vrac…

On n’est pas bien là ?

IMG_20160719_200233

En ce qui concerne la pêche, c’est dans un torrent à proximité, au toc, que je tente ma chance.

Dès la première dérive, je prends une belle touche, suivie d’un sympathique combat dans le courant. Mais malheureusement…

IMG_20160719_200822

Beurk

Une vieille bassine dégueulasse… ça relève du scandale dans un ruisseau pareil.

Et c’est loin d’être la seule ! L’avantage de ces truites, c’est qu’elles font bien pour le barbecue.

Pour fuir ces poissons infâmes, je pars en direction de la confluence de ce torrent avec la rivière en aval. En pêchant à la descente, d’autres bassines…

IMG_20160719_200927

Mais au milieu de ce festival de moignons, une petite perle vient me redonner de l’espoir.

IMG_20160719_201035

Minuscule, mais bien jolie

Ça y est, je suis maintenant à la confluence pour un nouveau départ.

IMG_20160719_204721

Elle a de la gueule cette rivière !

Les truites y sont présentes, et visiblement, il n’y a pas de lâchers.

IMG_20160719_201122IMG_20160719_201219

Une petite noiraude extrêmement maigre ! On dirait un serpent !

IMG_20160719_204600

Un Twix ?

D’autres merveilles de ces lieux…

Vraiment agréable à pêcher cet endroit !

IMG_20160719_205131IMG_20160719_205345

C’est sur ce poisson de 24 cm que s’achève cette journée assez productive en truites.

IMG_20160719_205255

Le lendemain, je suis au bord du Drac, aux leurres, sur une portion plus en aval que la dernière fois.IMG_20160720_201453

Je débute à contrecourant (#barbeaustyle) avec un Tricoroll 67 HW. Je prends une cartouche et place un ferrage. Alors que je pense ramener une branche, ce que j’ai au bout de la ligne se met à bouger, mais se décroche quelques instants plus tard.

Toujours avec le gros Tricoroll (6,7cm), je prends une première petite truite. Une nouvelle preuve, s’il en fallait une, que l’on pêche toujours trop petit.

IMG_20160720_201313

Un peu plus loin, alors que j’insiste autour d’un joli rocher, une truite juste énorme en sort et cogne mon leurre. Malheureusement, elle n’a pas ouvert la gueule et était inferrable. Et dire que j’avais la truite de ma vie à portée de main… un pavé d’environ 45-50cm.

Je prends quelques petites fario en guise de lot de consolation, mais je ne peux m’empêcher de penser qu’elles auraient sans problème pu servir d’apéro pour le monstre que je venais de louper.

IMG_20160720_201619

IMG_20160720_201758

Doublé !

J’arrive alors sur ce poste très prometteur:

IMG_20160720_202129

Je lance dans le courant et laisse mon leurre dériver sous les branchages. Au premier passage, c’est pendu! C’est plutôt correct et le combat fut fort sympathique avec quelques chandelles.

IMG_20160720_201932

Pas énorme, mais honorable avec ses 26cm

Les prises se succèdent, mais rien de monstrueux. Cela dit, elles sont magnifiques. Notamment cette petite de 24cm.

IMG_20160720_202248

Et cette autre de 24 toujours.

IMG_20160720_211610

Après quoi, le calme plat. Plus une truite en vue.

Je change de leurre et tente le Ryuki 60 comme la dernière fois, sans succès.

Ce n’est qu’une heure plus tard que je trouve le bon leurre et la bonne animation: un D-Contact 50 coloris 11 animé lentement avec des tirées lentes et assez amples.

C’est ainsi que je décide les derniers poissons de la journée sur ce spot.

IMG_20160720_211822

IMG_20160720_211724

Voilà, deux jours bien sympathiques et des truites coopératives. Il ne manquait qu’un gros poisson pour couronner le tout, mais bon, ce n’est déjà pas mal. 😉

A la prochaine pour le dernier article des Hautes-Alpes !

@+

 

 

Découverte d’un nouveau ruisseau

Lors de ->ma dernière sortie aux leurres<- j’ai commencé à explorer un petit ruisseau. Cette fois, je pars l’explorer plus en profondeur, en compagnie de mon pote Léo.

Si j’y suis retourné, c’est en grande partie pour essayer de prendre la belle truite loupée la dernière fois. Mais malheureusement, elle ne me gratifiera pas de sa présence.

C’est toujours aussi joli, et les truites sont toujours là, à l’image de celle-ci, presque maillée qui s’est presque échouée sur les cailloux pour choper mon petit Gamera (Gunki).100_2794

Nous avons pas mal de loupés, mais les touches se multiplient, donc on en prend assez régulièrement.

le leurre qui s’est illustré aujourd’hui est le Tricoroll 47 HW (Illex)

Puis Léo en prend une maillée (24cm).

13045455_262622510743969_403986602_n

Suivie de près par une autre maillée de 24cm aussi, prise par moi. Une belle robe.

100_2801

Allez, quelques photos du ruisseau pour le plaisir 😉

Encore quelques petites truites…

Nous sommes remontés presque jusqu’à la source. Nous nous arrêtons, bien contents de cette petite sortie. 🙂

@+