Test du moulinet Ryobi Slam 2000

102_0191

Il y a quelques mois, j’ai fait l’acquisition d’un joli petit moulinet de chez Ryobi. Si vous vous posez la question : oui, c’est la même marque que les perceuses. A ma connaissance, c’est Sakura qui distribue les produits Ryobi; Sakura appartenant à la firme Sert, soit dit en passant, mais nous nous égarons.

102_0185

Pour en revenir au moulinet en question, j’ai choisi la taille 2000 (équivalent de la taille 2500 Shimano). Il existe aussi en taille 800, 1000, 3000, 4000 et 6000, un gamme très complète au niveau des tailles donc.

En ce qui concerne les caractéristiques générales (de la taille 2000 toujours), il pèse seulement 215g, ce qui est léger pour un moulin de cette taille (la version 4000 pèse un peu moins de 250g) et possède un ratio de 5.1:1 (je le rappelle, le ratio représente le nombre de tours du rotor en un tour de manivelle), ce qui fait environ 70cm de récupération par tour de manivelle pour ce modèle. Pour moi, c’est la récupération standard: suffisamment faible pour les pêches lentes comme la perche aux leurres souples, le drop-shot… et suffisamment élevée pour pêcher les rivières à truites ou tout autres cours d’eau au courant soutenu.

Il possède une fluidité plus que correcte et dispose de 6 roulements japonais en inox. L’enroulement du fil est bon, malgré un léger bourrelet en haut et en bas de la bobine, mais rien de bien méchant et rien qui ne gêne les lancers. En effet, le Slam est un excellent lanceur, la ligne se dévide à la perfection.

Esthétiquement, je le trouve superbe ! Assez sobre avec du doré par-ci, par-là, et un coloris gris passe-partout.

102_0188

102_0181

102_0189

J’aime aussi beaucoup le dessus de la bobine:

102_0184

La poignée de la manivelle est en mousse EVA, ce qui est très agréable au toucher.

102_0182

Au niveau du frein (à disques en carbone), je trouve qu’il manque un peu de progressivité et de précision. Je préfère un frein assez long pour des réglages très précis, mais ça reste subjectif, certains préfèrent un frein plus court qui nécessite moins de temps de manœuvre, ce qui constitue un avantage lors de combats avec de gros poissons. Sans être excellent, le frein reste tout de même très bon et agréable.

J’apprécie énormément la manivelle et le pick-up renforcés. Vu que je pêche la truite avec, les gamelles sont fréquentes et il arrive d’abimer son moulinet en tombant dans les rochers. En parlant du pick-up, celui-ci se ferme fort et on entend un « clac » très net (j’adore ce bruit ^^).

102_0187

On peut voir qu’il a déjà pas mal goûté aux rochers le pick-up…

Je pense avoir fait le tour. Pour conclure, nous avons ici un moulinet léger, robuste, fluide et très joli par dessus le marché. Son prix, autour des 100€, est très raisonnable pour la qualité qu’il offre avec ses composants de qualité. Seul bémol, il n’y a pas de deuxième bobine; mais il est possible d’en acheter une pour à peu près 20€.

@+ 😉

 

Grosses fario de deuxième catégorie

Le frai n’ayant toujours pas commencé (et ne commencera pas avant 2 ou 3 semaines) je suis reparti en deuxième catégorie pour prendre quelques truites.

D’entrée de jeu, j’en loupe une d’un petit 35, puis je me fais littéralement exploser par une 40+ qui m’a pris 10m de tresse et m’a cassé en frottant contre un rocher (adieu Tricoroll 67 HW…). Je n’ai pas le souvenir d’avoir pris un touche aussi violente que sur cette truite !

Le pire, c’est que quelques lancers plus tard, je décroche une autre grosse fario d’environ 40cm… ça s’annonce bien…

Je me console avec des poissons plus modestes.

102_0098

De la manière dont je la tiens, on ne dirait pas qu’elle mesure 29cm.

Puis un peu plus loin, je prends une belle touche en plein courant. L’eau est très claire alors on voit les attaques, c’est juste magique ! Elle aussi, elle est grosse ! Cette fois, je n’ai pas le droit de la perdre. Je maitrise le combat en douceur et échoue délicatement cette superbe fario de 40cm tout rond.

102_0099

La roue tourne !

102_0102

102_0103

102_0104

Va grandir encore un peu !

Elle fait du bien celle-là ! Et c’est loin d’être la dernière. Pas mal de prises qui tournent autour des 30cm.

102_0105

28cm

102_0106

Une petite merveille de 29cm à la robe sombre.

Et même une arc !

102_0109

102_0110

Les touches se raréfient alors. Ce n’est qu’une demi-heure plus tard que les festivités reprennent avec ce beau poisson de 38cm assez fin mais bien bagarreur, capturé dans peu d’eau.

102_0112

102_0113

102_0114

Cette photo est magnifique je trouve !

Ainsi qu’un bébé…

102_0115

Comme c’est petit une truite de 20cm !

Les touches se raréfient à nouveau, jusqu’au moment où je loupe quelque chose de gros en plein courant… dommage.

Sur une zone assez profonde au courant soutenu, je passe sur un petit longbill minnow (Sakura Ciscus Minnow 65 SP). A quelques mètres de moi, une grosse truite le gobe sans hésitation. Les bagarres avec des truites de cette taille sont épiques ! Surtout sur du matériel léger.

Encore une fois, quel poisson superbe ! Et encore une fois, 40cm tout rond.

102_0118

Écraser ses ardillons prend tout son sens quand une truite avale le leurre ainsi.

102_0119

102_0121

Et ce n’est toujours pas fini ! Au lancer suivant…

102_0124

…encore une grosse truite ! Je n’ai pas la mesure, elle m’a échappée avant. On n’a qu’à dire qu’elle fait 37cm.

Et quelques lancers plus tard…

102_0125

…un nabot de 27cm.

Et devinez quoi… ce n’est toujours pas fini !!!

Dans les derniers instants de la session, je prends encore une méchante secousse suivie d’un combat dantesque dans le courant. La responsable, une nouvelle grosse truite un poil plus grosse avec ses 41cm.

Une pure merveille !

102_0126

102_0130

The eye of the trout…

Bon, là c’est vraiment fini par contre. Et quel après-midi de malade ! 17 truites, une de 37cm, une de 38cm, deux de 40cm et une de 41cm, plus plein d’autres de 15cm (oui, 15cm…) à 29cm ainsi qu’une arc portion d’environ 30cm. Sans oublier une superbe casse qui me restera longtemps en travers de la gorge et pas mal de décroches.

Le tout sans épuisette, je l’ai oubliée. Elle m’aurait été d’une grande aide pour écourter certains combats.

Voilà tout, à la prochaine pour de nouveaux poissons ! Je compte faire ce week-end ma dernière sortie truite de l’année avec l’ami Léo.

Je précise quand même qu’il faut les laisser un peu tranquilles même si elles ne sont pas sur frayère (et ne le seront pas avant deux ou trois semaines chez moi) et qu’il est préférable d’arrêter de les pêcher quelques semaine avant le début de celui-ci pour qu’elles aient le temps de se remettre pour aborder de la meilleure manière cette période éprouvante pour elles. Donc voilà, pas la peine de venir me casser et me traiter de sale viandard irrespectueux. Peace. 😉

@+