Retour sur la dernière session truite de 2017

A une semaine de l’ouverture, je publie cet article que j’ai soigneusement gardé au chaud pendant tout l’hiver, histoire d’être bien motivés le jour J ! Je suis avec Loïs sur l’Ardèche. Nous avons une petite journée devant nous et sommes déterminés à prendre de belles farios. Dès notre arrivée, nous avons de beaux suivis et apercevons quelques jolis poissons en chasse. Je ne sais pas pourquoi, mais aujourd’hui, je le sens bien… Et j’ai à peine le temps de faire part de ce sentiment à Loïs que je tiens déjà quelque chose. Une truite de 35 prise au milieu d’un courant peu profond au Ryuki 50S.

DSCF82901.jpg

Il y a de l’activité, c’est cool ! Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin et il semblerait que nous soyons arrivés un poil trop tard. La frénésie s’est vite terminée et la pêche se ralentit nettement.

Par contre je bats largement mon record d’écrevisse… Y a un beau bébé là !

DSCF8288.JPG

Bon, trêve de pitreries crustacéennes (vous pouvez vérifier, ce mot existe vraiment ^^), il faut trouver une solution pour débloquer la situation.

Pour le coup, ça n’a pas été très compliqué, il a juste fallu attendre un nouveau pic d’activité qui a eu lieu une heure plus tard. Je sors une autre belle truite de 35 qui m’échappe pour la photo et me rattrape avec une petite, toujours au Ryuki 50.

DSCF8293.JPG

Le constat est simple: il y a des truites qui tapent de partout ! Sur les grands plats inertes, sur les fins et sur les têtes de courant… Et surtout au pied d’une digue où nous enchaînons 5 ou 6 petits poissons. Loïs ouvre son compteur après que je lui ai prêté un Ryuki (comme quoi, il n’y a pas de secret) sur une fario de 30 environ.

DSCF82941.jpg

Magnifique zébrée !

DSCF8297.JPG

Et en baitfiness s’il vous plaît…

Et en plein milieu de la grande plate créée par cette digue, je me fais salement cartoucher par un fish nettement plus correct. Ça démarre fort et tente de se réfugier dans les rochers, pas de doute, c’est bien plus gros… à quel point ?

A ce point là :

DSCF83021.jpg

Pas un poisson monstrueux, mais 40cm tout de même. Et surtout, quelle beauté ! Une robe sombre et orangée avec des rayures marquées, je suis fan !

DSCF83101.jpg

Après s’être pris une taule (j’aimerais qu’il n’oublie pas qui est le patron ^^), Loïs s’en va et je continue en solo… Tant mieux pour moi car je profiterai tout seul d’une énorme période de folie furieuse avec des truites qui frappent dans tous les sens. J’en fais 6 de plus ou moins 30cm.

DSCF83131.jpg

Une tordue

DSCF83171.jpg

Et sur une nouvelle plate je prends encore une grosse sacoche à 5m de moi. Sur le moment, je pensais tenir mon record car les coups de tête sont puissants et amples et surtout, je me suis mangé un rush de l’espace ! Les sensations que peuvent offrir des farios de 40cm sur du matériel léger sont hallucinantes !

DSCF83231.jpg

Encore une fois une robe magnifique, bien que particulière.

DSCF83251.jpg

Après quoi, l’activité cesse net. Mais ce n’est pas fini ! J’arrive encore sur un grand plat et commence à pêcher une bordure de sable à côté de moi. Je lance le Ryuki, et quand je prends contact, c’est pendu, et c’est gros ! Énorme même ! Je suis alors prêt à mettre ma main au feu que je tiens un gros chevesne car la touche à la tombée du leurre est caractéristique de ce poisson. Seulement… j’encaisse des rushes longs et puissants semblables à ceux d’un barbeau. Et en effet, c’en est un… Ne tiendrait-on pas l’action la plus improbable de l’année ? Un gros barbeau qui prend un petit poisson nageur à la descente dans 80cm d’eau… Je vous laisse en débattre.

En tout cas, après une dizaine de minutes de lutte acharnée, il est au sec ! Et c’est un nouveau record ! C’était bien la peine d’y courir après pendant tout l’été… suffisait d’un peu de beaucoup de chance.

68cm pour le pépère, 2cm de plus que mon précédent record.

DSCF83351.jpg

Mon dieu que je les kiffe ces poissons !

DSCF83361.jpg

Voilà la cerise sur le gâteau pour parachever une journée déjà bien accomplie avec une bonne vingtaine de truites dont deux de 40cm.

J’espère vous retrouver le week-end prochain pour le récit de l’ouverture, mais j’avoue ne pas être très optimiste. Actuellement, il y a de la glace et de la neige sur ma rivière qui est déjà assez haute (en plus d’avoir été troublée par de récentes pluies) et le redoux annoncé pour la semaine à venir fera fondre toute cette neige… ça va être une grosse galère cette ouverture !

Quoi qu’il en soit, je vous souhaite un bon courage pour ce nouveau départ et j’espère vous avoir chauffé un peu avec cet article car la motivation sera nécessaire pour tirer son épingle du jeu, à mon avis. 😉

@+

Fishare en Ardèche !

C’est à l’occasion d’une rencontre avec l’équipe de la chaine YouTube ->Fishare<- au salon de la pêche de Clermont-Ferrand que naquit l’idée d’une pêche en terres (ou plutôt, en eaux) ardéchoises. Plus récemment, rendez-vous est pris, facilité par le fait que les parents de l’ami Léo possèdent un gîte (petite pub 😉 : ->Gîte de Pierregras<- ). Le bien nommé Gérémia n’ayant pas pu venir (pour cause de concert car il est membre d’un groupe de musique : ->Oakman Band<- ), je me retrouve donc avec Florian, Morgane et Benjamin. Malheureusement, Léo n’a pas pu nous rejoindre le premier jour, mais heureusement pour lui, il n’a pas raté grand chose.

Le temps est au beau fixe mais il ne fait pas très chaud et la température de l’eau du ruisseau dans lequel nous débutons a nettement baissée… En chaussures de marche et short de bain, je m’en suis vite rendu compte… Et ça se ressent sur l’activité des truites. Nous avons pas mal de suivis et quelques tapes mais la pêche reste très lente.

Malgré tout, l’équipe aura (je pense) eu le plaisir de découvrir un endroit sympathique.

DSCF3978

Ben en action…

DSCF3977.JPG

La fine équipe !

DSCF3982.JPG

Attendez, ne partez pas ! On a quand même fait un peu de poisson, à commencer par Ben, puis par moi. C’est pas ouf mais on n’est pas capot, sauf Florian ^^ et Morgane, mais en même temps, elle ne pêche pas mais est notre photographe.

DSCF3976.JPG

Finalement, je trouve un leurre qui déclenche pas mal les truites, un Doras 43 de chez Tackle House.

DSCF3980.JPG

Belles couleurs !

Malgré tout, elles sont toujours autant tatillonnes et ont du mal à se piquer.

C’est en fin de parcours que j’en fais une autre petite au D-Contact.

DSCF3983.JPG

Le soir-même, je décide de leur faire découvrir ma rivière qui en ce moment donne bien lors des coups du soir. Seulement, les coups du soir sont bons lorsqu’il a fait chaud dans la journée, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

Nous éprouverons toutes les difficultés du monde à faire bouger quelques truites. Ben en décroche une petite dans ses pieds, Flo est toujours capot et moi j’en loupe une et en fais une d’environ 24cm en testant la canne de ce dernier avec le Doras 46 de Tackle House. Je trouve ces leurres particulièrement intéressants car ils sont extrêmement denses par rapport à leur taille et pêchent très profond.

DSCF3986.JPG

Une nouvelle fois, je pense que la team a pu consoler son manque de truites par la beauté des lieux…

DSCF3987.JPG

La première journée touche à sa fin et nous nous retrouvons au gîte pour une petite soirée placée sous le signe de la convivialité et bien évidemment, du partage !

Le lendemain matin, Benjamin doit partir. Léo quant à lui est dispo, nous partons donc avec Flo, pêcher une superbe rivière qui coule dans un décors de rêve !

DSCF3990

Un endroit idéal pour faire des prises de vue au drone n’est-ce pas Flo ?

DSCF3988.JPG

DSCF3992.JPG

Il fait bien plus chaud qu’hier et j’ai fait l’erreur de pêcher en waders…

Malgré tout, il se passe beaucoup plus de choses que la veille. L’eau est d’une clarté exceptionnelle et on voit tout ce qui se passe sous la surface. Comme une énorme fario qui dépassait allègrement les 50cm qui est venue taper dans une plus petite d’à peu près 25cm, très impressionnant ! Je reviendrai pour essayer de faire une des grosses truites qui peuplent cette rivière.

Un petit moment plus tard, je débloque le compteur avec un beau poisson de 25cm.

DSCF3998

DSCF4001

Léo en fait de même.

DSCF4004

Nous attrapons encore quelques petites, puis nous faisons une pause pour manger le traditionnel pâté !

DSCF4006

Flo est toujours capot. La seule différence entre lui et Léo et moi est qu’il pêche au poissons nageurs et nous, à la cuiller Mepps.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les prises s’enchainent, surtout sur les postes à l’ombre car le soleil cogne fort.

DSCF4017

DSCF4009

Je me paye même le luxe d’en faire une à la Vibrax en coloris Fire Tiger.

DSCF4021.JPG

Désespéré, Florian emprunte une Mepps n°1 à Léo… et sort 4 truites d’affilée. Comme quoi, il n’y a pas de hasard.

DSCF4018

Quelle merveille !

D’ailleurs, la cuiller Mepps fera l’objet de la rubrique « Leurres de la session » dans la vidéo (s’il y en a une 😉 ) à venir sur la chaine Fishare.

Le lendemain, Léo et Flo sont seuls sur un ruisseau, ce sera l’occasion pour eux de faire quelques fario supplémentaires, mais rien de bien folichon… à l’image de ces quelques jours de pêche qui, il faut le reconnaitre, ont été très difficiles.

J’espère néanmoins que l’équipe gardera un bon souvenir de leur passage chez les ardéchois et reviendront sous peu !

@+

 

 

Never give up !

Je suis en compagnie de l’ami Bastien sur un secteur totalement nouveau pour moi dans la vallée de l’Eyrieux. Ce dernier m’a emmené sur un parcours no-kill toutes techniques en vue de faire quelques belles truites.

DSCF3696

Comme vous pouvez le lire sur le panneau, seuls les hameçons simples sans ardillon sont autorisés. J’ai donc passé le trajet à remplacer les triples de nos leurres par des simples. Soit dit en passant, je les laisserai un moment pour tester un peu. A terme, je compte pêcher uniquement en simple, mais je n’en suis pas encore là.

La rivière est belle, mais malheureusement, les truites ne sont pas au rendez-vous.

DSCF3697

Au bout d’un bon moment d’insistance, Bastien tape enfin une belle truite ! Ce qui est moins cool en revanche, c’est qu’elle se décroche sur une chandelle. En simple sans ardillon, aucune erreur n’est pardonnée. Dommage, elle passait les 35cm.

Comme la pêche ne donne rien de mieux, nous prenons la décision de changer d’endroit et de partir pour un deuxième parcours no-kill. Ici, la rivière est bien plus large.

DSCF3713

Alors que nous n’y croyions plus, je me fais violemment frapper mon Tricoroll 67 HW sur une fin de courant. Je place un violent ferrage dû à la surprise. Le combat laisse supposer que j’ai affaire à une arc, et en effet, c’en est une.

Elle n’est pas trop moche pour une bassine…

DSCF3703

34 cm

DSCF3701

Quelques secondes plus tard, c’est au tour de Bastien de se retrouver aux prises avec une arcos. Il pêchait à contrecourant, la touche a du être terrible !

DSCF3706

Un poil plus petite.

Il ne m’a pas fallu plus de quelques minutes supplémentaires pour taper un nouveau poisson. C’est plus petit et la défense est moins vive. Cette fois, c’est une fario !

DSCF3711

Une trentaine de centimètres et une jolie robe !

Ce sera tout pour cette session qui se sera avérée très difficile. Tous les poissons ont été pris lors de 10 minutes de folie auxquelles il fallait assister.

En tout cas, cela montre que la persévérance fini toujours par payer.

@+

La dernière de l’année à la truite

21 octobre 2016: C’est officiel, voici ma dernière sortie truite de 2016. Je suis en compagnie de l’ami Léo avec lequel j’ai sillonné durant toute la saison les magnifiques ruisseaux ardéchois.

Nous sommes bien-sûr sur l’Ardèche en deuxième catégorie et dès le départ, on remarque que l’activité n’est pas exceptionnelle. Nous avons beaucoup de suivis, mais rien de concret.

Jusqu’à ce que nous arrivions à l’endroit où je me suis fait éclater par une grosse truite la dernière fois. Nous voyons à plusieurs reprises un très beau poisson suivre. Celui-ci finit par craquer sur mon leurre.

Déjà une très belle truite avec ses 39cm. Mince, la barre des 40cm n’est pas franchie (et ne le sera pas ^^).

102_0132.jpg

102_0133.jpg

Un peu plus loin, un poisson attaque le leurre à quelques mètres de moi. Je pensais d’abord à une fario, mais quand il a fait une chandelle, j’ai cru voir une arc. Rien de tout ça, il s’agit d’un omble de fontaine ! Je me demande vraiment d’où il sort… Peut-être était-il au milieu des truites-arc-en-ciel lorsque celle-ci furent lâchées… Je n’en sais rien. Cela dit, malgré qu’il vient de pisciculture, il reste un poisson très joli.

102_0135

28cm

102_0134

Juste après, Léo sort un beau poisson de 34cm qui m’a suivi plusieurs fois avant de prendre son leurre.

14729142_355084771497742_6406019232151451827_n

S’ensuit un long moment sans touche. Les poissons sont vraiment apathiques. Nous décidons alors de tenter un canal où je sais qu’il y a de gros chevesnes. Malgré tout, pas de chevesne, mais une petite fario de 26cm.

102_0137

Les touches ne sont pas plus nombreuses malgré quelques suivis infructueux.

Un peu plus tard, je prends trois truites coup sur coup. La plus grosse, 28cm.

102_0139

C’est ainsi que s’achève cette dernière sortie truite. 2 truites pour Léo, et 5 pour moi plus un omble de fontaine.

A l’année prochaine pour l’ouverture ! 😉

@+

Prolongation de la saison truite en deuxième catégorie

Le frai n’ayant pas encore commencé, je vais aujourd’hui embêter encore un peu les truites en deuxième catégorie.

L’eau est encore basse, mais gelée ! En tout cas, les truites sont bien présentes.

Une première jolie en plein courant de 29cm.

102_0086

Les truites de l’Ardèche sont juste magnifiques ! Je précise que je n’ai pas retouché la couleur.

Suivie d’une autre nettement plus petite.

102_0089

Puis encore une de 27/28cm, magnifique encore une fois.

102_0090

Toutes prises au Duo Ryuki 50S (le fameux 😉 ).

Maintenant, je me prendrais bien un grosse tata… Alors j’augmente en taille et passe de 5 à 6,7cm. Je loupe deux beaux poissons de 30+ et sors au terme d’un superbe combat cette très belle truite de 35cm. Les sensations sur ma Sakura Shinjin L sont top !

102_0092102_0094

Malheureusement, je ne prendrai rien de plus gros. Une très belle petite session malgré tout avec 5 ou 6 truites entre 24 et 35cm.

Que ça fait du bien de profiter encore un peu de ces sublimes poissons !

@+

PS: Je tiens à préciser que toute truite (fario ou arc-en-ciel) prise hors saison doit être remise à l’eau et que si vous voyez des truites sur frayère, ne soyez pas cons, ne les pêchez pas.

Ma fermeture de la truite 2016

N’étant pas là pour le week-end de la fermeture, et ne disposant d’une plage horaire de seulement une heure, c’est donc une fermeture anticipée express que je m’apprête à faire.

Et me voilà bien heureux car il a plu la veille. Le niveau de l’eau est juste parfait ! En plus elle est trouble, c’est super pour l’approche car les truites nous voient beaucoup mois facilement.

Il faut être efficace, donc je ne me prends pas la tête et pêche à la cuiller dorée n°2.

Bonne pioche ! Les truites sont en folie !

Ça commence avec une petite à la robe superbe.

102_0064

Suivie d’une autre, peut-être maillée, superbe encore une fois. Malheureusement, elle a un côté de la mâchoire complètement explosé, probablement un pêcheur indélicat…

102_0066

Voilà le côté le moins endommagé

Après avoir prospecté un grand trou d’eau, je finis par quelques coups à contrecourant. L’eau trouble est meurtrière pour les truites ! Par eau claire, je n’aurais jamais tapé cette merveille de noiraude sortie d’une pierre à un mètre de mes pieds.

102_0067

102_0069

Un bout de charbon !

Un peu plus loin, je prends une méchante tape suivie d’un bref combat, pour une superbe fario de 25cm.

La période d’étiage a fait son effet sur ce poisson assez maigre.

 

102_0070

102_0071

Ma brève fermeture s’achève sur cette jolie petite truite, la dernière de la saison.

102_0072

10 truites en une heure, ça fait plaisir de finir la saison truite comme ça !

Je prolongerai peut-être le plaisir en deuxième catégorie avant que le frai ne commence.

@+

Perches et brochetons du lac de Darbres

Je suis souvent en lac de Darbres en ce moment. Pour la raison que les poissons, en particulier les perches, sont très réactifs (pour peu que l’on trouve la pêche).

Ce n’est pas toujours évident, mais avec un peu d’adaptation, la pêche est très amusante et les poissons s’enchainent.

Voici quelques poissons en vrac…

IMG_20160822_184904

IMG_20160822_184943

IMG_20160830_155205

IMG_20160830_112440

IMG_20160830_174929

IMG_20160830_14123320160830_112615

IMG_20160827_154356

20160830_101506

IMG_20160830_165600

En bonus, une jolie petite fario dans le ruisseau qui se jette dans le lac.

14079641_1780109525598255_713960706682491921_n

@+