Hautes-Alpes: la suite

Le séjour dans le 05 se poursuit, mais avant d’aller à la pêche, une petite rando dans le parc National des Écrins.

Je vous invite aussi à aller jeter un œil à la première partie: https://pecheurdusud.wordpress.com/2016/07/19/hautes-alpes-entree-en-matiere/

IMG_20160719_194343

Bien sympa ce paysage montagneux. Voilà quelques photos en vrac…

On n’est pas bien là ?

IMG_20160719_200233

En ce qui concerne la pêche, c’est dans un torrent à proximité, au toc, que je tente ma chance.

Dès la première dérive, je prends une belle touche, suivie d’un sympathique combat dans le courant. Mais malheureusement…

IMG_20160719_200822

Beurk

Une vieille bassine dégueulasse… ça relève du scandale dans un ruisseau pareil.

Et c’est loin d’être la seule ! L’avantage de ces truites, c’est qu’elles font bien pour le barbecue.

Pour fuir ces poissons infâmes, je pars en direction de la confluence de ce torrent avec la rivière en aval. En pêchant à la descente, d’autres bassines…

IMG_20160719_200927

Mais au milieu de ce festival de moignons, une petite perle vient me redonner de l’espoir.

IMG_20160719_201035

Minuscule, mais bien jolie

Ça y est, je suis maintenant à la confluence pour un nouveau départ.

IMG_20160719_204721

Elle a de la gueule cette rivière !

Les truites y sont présentes, et visiblement, il n’y a pas de lâchers.

IMG_20160719_201122IMG_20160719_201219

Une petite noiraude extrêmement maigre ! On dirait un serpent !

IMG_20160719_204600

Un Twix ?

D’autres merveilles de ces lieux…

Vraiment agréable à pêcher cet endroit !

IMG_20160719_205131IMG_20160719_205345

C’est sur ce poisson de 24 cm que s’achève cette journée assez productive en truites.

IMG_20160719_205255

Le lendemain, je suis au bord du Drac, aux leurres, sur une portion plus en aval que la dernière fois.IMG_20160720_201453

Je débute à contrecourant (#barbeaustyle) avec un Tricoroll 67 HW. Je prends une cartouche et place un ferrage. Alors que je pense ramener une branche, ce que j’ai au bout de la ligne se met à bouger, mais se décroche quelques instants plus tard.

Toujours avec le gros Tricoroll (6,7cm), je prends une première petite truite. Une nouvelle preuve, s’il en fallait une, que l’on pêche toujours trop petit.

IMG_20160720_201313

Un peu plus loin, alors que j’insiste autour d’un joli rocher, une truite juste énorme en sort et cogne mon leurre. Malheureusement, elle n’a pas ouvert la gueule et était inferrable. Et dire que j’avais la truite de ma vie à portée de main… un pavé d’environ 45-50cm.

Je prends quelques petites fario en guise de lot de consolation, mais je ne peux m’empêcher de penser qu’elles auraient sans problème pu servir d’apéro pour le monstre que je venais de louper.

IMG_20160720_201619

IMG_20160720_201758

Doublé !

J’arrive alors sur ce poste très prometteur:

IMG_20160720_202129

Je lance dans le courant et laisse mon leurre dériver sous les branchages. Au premier passage, c’est pendu! C’est plutôt correct et le combat fut fort sympathique avec quelques chandelles.

IMG_20160720_201932

Pas énorme, mais honorable avec ses 26cm

Les prises se succèdent, mais rien de monstrueux. Cela dit, elles sont magnifiques. Notamment cette petite de 24cm.

IMG_20160720_202248

Et cette autre de 24 toujours.

IMG_20160720_211610

Après quoi, le calme plat. Plus une truite en vue.

Je change de leurre et tente le Ryuki 60 comme la dernière fois, sans succès.

Ce n’est qu’une heure plus tard que je trouve le bon leurre et la bonne animation: un D-Contact 50 coloris 11 animé lentement avec des tirées lentes et assez amples.

C’est ainsi que je décide les derniers poissons de la journée sur ce spot.

IMG_20160720_211822

IMG_20160720_211724

Voilà, deux jours bien sympathiques et des truites coopératives. Il ne manquait qu’un gros poisson pour couronner le tout, mais bon, ce n’est déjà pas mal. 😉

A la prochaine pour le dernier article des Hautes-Alpes !

@+

 

 

Coup du soir: On remet ça ?

Comme le laisse supposer le titre de l’article, je suis reparti pour un nouveau coup du soir aux leurre toujours. Au vu des pêches que je fais en ce moment à cette période de la journée, il est évident que j’en profite.

A mon arrivée au bord de l’eau, le soleil est rasant et fait miroiter fortement l’eau, rendant la visibilité nulle en dessous de la surface même avec les polarisantes. C’est assez difficile de pêcher sans savoir où exactement et les prises sont assez rares dans la première demi-heure.

A l’ombre d’un pont, je vois un truite plutôt correcte qui suit. Au bout de trois suivis avec le même leurre, je le change pour essayer de la faire craquer. Je lui ai passé la moitié de la boite devant le pif et elle a suivi à chaque fois sans jamais toucher aux hameçons. Alors, en ultime recours pour la faire succomber, je mets un leurre de plus grande taille: Un Duo Ryuki 60S (6cm donc) tout juste sorti de sa boite. Il ne lui faudra pas plus de deux lancers pour prendre son premier poisson. Et elle n’est pas vilaine…

100_3189

Belle robe orangée

Cela permet de remettre en question une habitude que j’avais prise; à savoir, diminuer la taille des leurres lorsqu’une truite suivait. Je faisais cela pour na pas éveiller sa méfiance, mais une plus grosse bouchée constitue un meilleur motif de déplacement. A creuser…

Quoi qu’il en soit, cette sortie devient plus difficile que prévue. Les touches se raréfient jusqu’à disparaitre… Je croise même un pêcheur à la mouche belge (fort sympathique d’ailleurs) qui pêchait en descendant la rivière (étonnant, mais peut-être qu’ils pêchent tous comme ça en Belgique ^^), qui m’a confié être capot.

Mais bon, ici je suis à domicile, donc je devrais m’en sortir.

A force de prospecter méticuleusement chaque poste, je touche quelques petites truites.

100_3190

Et j’en vois une belle sortir comme une balle de son rocher en direction de mon Tiny Fry 38, mais elle se désiste au dernier moment. Comme tout à l’heure, je change de leurre et tente une nouvelle fois une plus grosse bouchée. Cela s’avère payant puisqu’au deuxième lancer, elle revient à la charge et cette fois, elle ne se loupe pas !

100_3191

C’est ainsi que se termine ce coup du soir. Ce fut assez difficile, mais je ne m’en suis pas trop mal sorti.

En prime, une petite grenouille verte…

100_3194

Bien mignonne

@+

 

Gros coup du soir au D-Contact

Le Smith D-Contact fait des ravages en ce moment ! Ce coup du soir en témoigne : beaucoup de truites ont succombé aux charmes erratiques de ce leurre (en coloris 11).

Ça commence tout gentiment avec cette toute petite noiraude.

100_3171

Il y a une très grosse activité et les truites sont en frénésie !

Celle-là doit souvent l’être en frénésie, au vu de son embonpoint…

100_3173

L’obésité est un fléau aussi chez les truites visiblement…

J’arrive sur un très grand gour profond et je sais que si les truites sont en chasse, elles sortent des profondeurs et se positionnent en fin de radier pour cartonner les vairons.

BINGO ! Elles y sont ! Mon leurre n’a pas eu le temps de parcourir trois mètres qu’il se fait déjà secouer par un poisson plutôt correct qui mesure dans les 25cm.

100_3176

Superbe !

Au deuxième lancer, rebelote ! Mon leurre est à nouveau intercepté ! C’est la même, mais un poil plus grosse: environ 28cm.

100_3178

Encore superbe !

100_3181

J’adore les zébrures !

Au lancer suivant, j’en décroche une du même gabarit que la première… c’eut été trop beau que je la sorte…

Par la suite, je ne prendrai qu’une myriade de petites de 20cm maximum.

100_3185

Seule une sort du lot avec ses 24cm.

100_3187

Encore une truite « Adidas »

Un peu plus loin, je passe devant un beau rocher et me dis : « Tiens, je l’ai zappé celui-là. » Alors je lance mon leurre. Au premier passage, il me semble avoir vu un léger reflet. Le deuxième passage confirme que ce ne sont pas mes yeux qui m’ont joué un tour; c’est pendu ! Et ce n’est pas vilain en plus !

Je finis le combat à l’épuisette, et elle s’y décroche. Comme vous avez pu le constater sur la photo ci-dessus, les mailles sont très larges et il se trouve que les passages répétés dans les branches et les ronces ont coupé une maille et elle m’a échappée comme ça… Du coup pas de photo ni de mesure. Je n’aurais même pas eu le temps de la contempler.

Mais bon, elle est prise, c’est l’essentiel 😉

Une sortie très productive s’achève ! C’est toujours sympa quand les poissons sont coopératifs. Environ un vingtaine sont venus chatouiller le D-Contact.

@+

Truites au D-Contact et Ryuki

Aujourd’hui, j’ai décidé de pêcher avec des trucs chers ^^ Plus sérieusement, ces deux leurres se sont démarqués lors de cette session.

Pas énormément de poissons sortis, mais quelques truites maillées.

Celle-ci, qui mesure un petit 25 est juste magnifique ! Regardez la taille de cette nageoire pectorale !

100_3165

Celle-là, je suis quasiment sûr de l’avoir déjà prise. Pourtant le trou d’eau est très grand et profond et je l’ai attrapée au parfait opposé de là où je l’ai leurrée la dernière fois.

Je vous laisse faire votre propre avis…

100_3167101_3120

Allez, une dernière…

100_3169

Revenons sur les leurres employés.

Personnellement, je trouve que les deux se valent en terme d’efficacité. Leur nage se ressemble fortement malgré la forme très différente de leur corps. Le Ryuki (Duo) a les flancs plus comprimés latéralement que le D-Contact (Smith), mais les deux ne décrochent jamais. Cependant, j’ai trouvé que l’on pouvait faire nager le D-Contact à moindre vitesse que le Ryuki et je préfère les coloris du Smith.

Les deux valent cher, mais le Duo coûte 2,30€ de moins, donc à vous de faire votre choix. 😉

@+

Les ruisseaux cévenols ardéchois aux leurres

Une fois n’est pas coutume, je suis avec mon pote Léo sur un joli ruisseau ardéchois à la recherche de la truite aux leurres.

Même s’il y a peu d’activité, la prise d’un belle de 26cm me conforte dans mon approche…

100_2934

Le D-Contact fait des ravages !

Plus la luminosité baisse, plus les truites sont actives…

100_2937

Mais plus les tailles réduisent. Allez savoir pourquoi… C’est l’inverse d’habitude.

100_2938

Juste pour me faire mentir, une très belles truite suit frénétiquement mon petit Tiny Fry. Je dis à Léo : « Lance, il y en une belle, elle est tarée, elle va prendre ! » A peine ai-je fini de le dire que Léo s’exclame : « J’ai !! » Et en effet, elle n’est pas vilaine. Mais elle est très grasse, du coup elle paraissait plus grosse.

28 cm tout de même, un beau poisson pour le ruisseau.

13165889_273754902964063_9142357739448462675_n

Nous ne faisons pas mieux que quelques petites truites, alors nous redescendons en direction d’un autre ruisseau.

Les truites y sont présentes et le cours d’eau magnifique.

100_2942

Une belle d’environ 25 cm décrochée ici, dans ce gour dont on ne voyait le fond…

100_2943

100_2939

100_2940

Malheureusement, Léo en décroche une de plus de 30 cm dans un petit courant dans lequel je n’aurais pas eu idée de pêcher… dommage.

C’est déjà la fin de notre petit périple. Nous avons fait 24 truites à nous deux, ce qui est plutôt pas mal…

@+

Truites au D-Contact

Une petite sortie truite avec le fameux D-Contact 50 de chez Smith.

Premier constat : il est terriblement efficace !

100_2838

Je prends pas mal de petites truites, jusqu’au moment où j’en tape une jolie. Enfin ! C’est cool d’en prendre une belle, vu la taille de celles que je fais en ce moment. Mais bon, je l’ai déjà prise au mois de mars… comme quoi, le catch & release, ça marche 😉

100_2840

Plus tard, je loupe une fario d’un gros 25cm (merci la tresse ^^), ainsi qu’une autre belle en plein courant (encore une fois, merci la tresse ^^)

En guise de lot de consolation, une superbe petite maillée.

100_2845

Vous l’aurez compris, j’ai essayé la tresse, et je reconnais que c’est convaincant. On ressent tout ce que fait le leurre, et les sensations sont top ! Au niveau des décrochés, je n’ai pas senti de différences majeures avec le nylon. Il faudra tester tout ça sur le long terme…

@+