Test du moulinet Ryobi Slam 2000

102_0191

Il y a quelques mois, j’ai fait l’acquisition d’un joli petit moulinet de chez Ryobi. Si vous vous posez la question : oui, c’est la même marque que les perceuses. A ma connaissance, c’est Sakura qui distribue les produits Ryobi; Sakura appartenant à la firme Sert, soit dit en passant, mais nous nous égarons.

102_0185

Pour en revenir au moulinet en question, j’ai choisi la taille 2000 (équivalent de la taille 2500 Shimano). Il existe aussi en taille 800, 1000, 3000, 4000 et 6000, un gamme très complète au niveau des tailles donc.

En ce qui concerne les caractéristiques générales (de la taille 2000 toujours), il pèse seulement 215g, ce qui est léger pour un moulin de cette taille (la version 4000 pèse un peu moins de 250g) et possède un ratio de 5.1:1 (je le rappelle, le ratio représente le nombre de tours du rotor en un tour de manivelle), ce qui fait environ 70cm de récupération par tour de manivelle pour ce modèle. Pour moi, c’est la récupération standard: suffisamment faible pour les pêches lentes comme la perche aux leurres souples, le drop-shot… et suffisamment élevée pour pêcher les rivières à truites ou tout autres cours d’eau au courant soutenu.

Il possède une fluidité plus que correcte et dispose de 6 roulements japonais en inox. L’enroulement du fil est bon, malgré un léger bourrelet en haut et en bas de la bobine, mais rien de bien méchant et rien qui ne gêne les lancers. En effet, le Slam est un excellent lanceur, la ligne se dévide à la perfection.

Esthétiquement, je le trouve superbe ! Assez sobre avec du doré par-ci, par-là, et un coloris gris passe-partout.

102_0188

102_0181

102_0189

J’aime aussi beaucoup le dessus de la bobine:

102_0184

La poignée de la manivelle est en mousse EVA, ce qui est très agréable au toucher.

102_0182

Au niveau du frein (à disques en carbone), je trouve qu’il manque un peu de progressivité et de précision. Je préfère un frein assez long pour des réglages très précis, mais ça reste subjectif, certains préfèrent un frein plus court qui nécessite moins de temps de manœuvre, ce qui constitue un avantage lors de combats avec de gros poissons. Sans être excellent, le frein reste tout de même très bon et agréable.

J’apprécie énormément la manivelle et le pick-up renforcés. Vu que je pêche la truite avec, les gamelles sont fréquentes et il arrive d’abimer son moulinet en tombant dans les rochers. En parlant du pick-up, celui-ci se ferme fort et on entend un « clac » très net (j’adore ce bruit ^^).

102_0187

On peut voir qu’il a déjà pas mal goûté aux rochers le pick-up…

Je pense avoir fait le tour. Pour conclure, nous avons ici un moulinet léger, robuste, fluide et très joli par dessus le marché. Son prix, autour des 100€, est très raisonnable pour la qualité qu’il offre avec ses composants de qualité. Seul bémol, il n’y a pas de deuxième bobine; mais il est possible d’en acheter une pour à peu près 20€.

@+ 😉

 

Test de la Eaux Vives Instinct 2-7g (Pezon & Michel)

IMG_20160408_152641

Depuis l’ouverture de la truite, j’utilise une nouvelle canne, la Eaux Vives Instinct en 2-7g de chez Pezon & Michel.

Passons en revue les détails techniques de cette canne.

C’est une deux brins avec un encombrement de 93cm. Elle ne pèse que 87g pour une longueur de 1,83m. La puissance annoncée est bien respectée, même si on peut lancer un peu moins de 2g (mais cela fait mon affaire). L’action est de type regular, relativement en pointe. Elle est normalement conçue pour la cuiller (Spin Label) et possède un talon très court (environ 20cm), ce qui facilite les lancers sous la main.

IMG_20160408_152625

On notera aussi une finition superbe pour une canne à 100€, qui ne va pas sans rappeler la Dragonbait Trout de chez Smith. De très beaux anneaux SIC Fuji, un porte moulinet en bois avec une bague dorée à la jonction avec le liège. Tout est superbement travaillé, et ce, de la pointe au talon. Même la housse est magnifique.

IMG_20160408_152914

IMG_20160408_152821 IMG_20160408_152713 IMG_20160408_152659

En action de pêche, la prise en main est très agréable et on sent bien de part sa mollesse qu’elle est conçue pour la cuiller, mais elle revient tout de même très bien en place lorsque l’on anime des poissons-nageurs, et est assez sensible pour manier convenablement de petits leurres souples.

Niveau résonance, c’est plus que correct. Elle permet de ressentir des touches relativement discrète, ce qui est particulièrement utile en début de saison.

Pendant les combats, elle plie bien, les sensations sont au rendez-vous. Cependant, elle n’a pas une réserve de puissance phénoménale, mais ce n’est pas primordial pour pêcher la truite en ruisseaux et petites rivières.

Pour résumer, nous sommes avec une magnifique petite canne parfaite pour la cuiller, suffisamment réactive pour les poissons nageurs et suffisamment sensible pour les leurres souples. Par dessus le marché, son prix est très raisonnable (100€). Donc si vous êtes un fanatique de truites aux leurres en petits cours d’eau et que vous voulez vous faire plaisir sans mettre plusieurs centaines d’euros dans une canne, alors la Eaux Vives Instinct est un choix vers lequel je peux vous orienter.

Personnellement, j’en suis fan. Une esthétique très traditionnelle qui fait le charme de la pêche de la truite, couplée avec une technologie très développée. La saison commence à peine et je sens que je vais bien m’amuser avec ce petit bijou.

@+

Sélection de leurres à truites

L’air de rien, l’ouverture approche. Alors pour patienter, voici une sélection (non exhaustive bien-sûr) de leurres à truites. Vous y retrouverez des leurres de toutes les densités et pour tous les budgets. Certains ont déjà fait leurs preuves, les autres, je leur fait confiance, en tout cas, ce qui marche chez moi ne marchera pas forcément chez vous; cet article a pour simple but de vous faire part de mon expérience dans la pêche de la truite aux leurres.

Commençons sans plus de bla-bla avec les poissons nageurs coulants. Ce sont mes PN préférés pour la truite car il permettent de couvrir pas mal de situations. Ils sont à privilégier à l’ouverture car ils pêchent creux et sont donc susceptibles de passer plus près des truites. Ce sont aussi d’excellents leurres de courant, d’autant plus qu’ils ont souvent les flancs plat (donc une meilleure tenue dans le courant).

Parmi eux on retrouve :

Le D-Contact 50 (Smith). 5cm, 4,5g. Extrêmement cher (18,90€), j’en conviens, mais quand on le voit nager, tout est pardonné. On dirait vraiment un alevin paniqué, pour peu qu’on le twitche assez énergiquement. Il est même possible de le dandiner en verticale devant les rochers comme au vairon manié. Au niveau de la finition, c’est juste parfait : les coloris sont magnifiques et les triples de qualité (en même temps, heureusement vu le prix…).

1dcontact

Le Spearhead Ryuki 45 et 50 S (Duo). Respectivement 4 et 4,5g. C’est en quelque sorte un D-Contact en un peu moins cher (tout de même 16,30€). Il pompe légèrement plus sur la canne et coule un peu moins vite. J’avais déjà fait un test complet sur ce leurre. Pour le voir, c’est ->PAR ICI<-.

2ryuki

 

Les Tricoroll (Illex), 3,2g (pour la version 47 HW) et (pour la version 55 S). Décliné en de nombreuses tailles et coloris tous aussi beaux les uns que les autres, les Tricoroll sont les poissons nageurs qui m’ont rapporté le plus de truites en 2015. Il porte très bien son nom, car il possède un rolling (mouvent de roulis de gauche à droite du leurre) très prononcé, ce qui le rend irrésistible. Il est très facile à animer et tire pas mal sur la canne. Là encore, tiwtchez-le pour tirer le maximum de son potentiel. Prix : 16,50€

3tricoroll

Le X-Rap Countdown (Rapala), 5cm, 4g et le Phoxy Minnow HW (Sakura), 5cm, 4,5g. Deux leurres qui se ressemblent au niveau de la nage. Tous deux tiennent bien le courant et possèdent un bon rolling. Si vous souhaitez mettre moins d’argent dans des poissons nageurs, c’est un choix vers lequel je peux vous orienter. 10,90€ pour le Rapala et 11,90€ pour le Sakura.

4rapalasakura

Les Originaux Coulants (Rapala) (CD05 (5cm, 5g) et CD03 (3cm, 4g)). La base pour la truite, pas excessivement chers (environ 10€), mais redoutables. Ils sont silencieux, donc ils permettent de faire craquer des truites méfiantes. Rien à dire de plus, ça nage très bien tout seul.

5cd

Passons maintenant aux leurres suspending. Ceux-ci sont très intéressants car ils ont la même densité que l’eau, et quand on arrête la récupération, ils restent en suspens. Ce qui fait qu’on pourra insister devant des caches pour provoquer l’attaque.

Nous retrouvons dans cette densité :

Le Tiny Fry (38 et 50), dont le frétillement qui relève de la légende a déjà fait craquer d’innombrables truites. Animé en twitches énergiques, c’est un vrai tueur en série lors des beaux jours. Pour lui aussi j’avais déjà fait un test. Pour le voir, c’est ->par là<-. Son prix tourne autour des 14€.

6tiny

Le Gamera 50 SP (Gunki), 2,3g. Un petit leurre bien sympa doté d’une nage très ample. Idéal pour prospecter des zones de radiers peu profondes. Pas grand chose à dire dessus, c’est un PN très classique. Prix: 8,50€

7gamera

Le X-Rap Suspending (Rapala), 4cm, 2g (8,90€). Un tout petit leurre très silencieux à la nage très resserrée. Celui-là, je le sors quand rien de marche, et il m’a parfois sauvé la mise.

IMG_20160208_215213

Afin de pêcher plus creux avec des leurres suspending, je vous conseille les longbills-minows. Ils sont simplement dotés d’une plus grande bavette.

Parmi eux, le Pointer 48 DD-SP de chez Lucky Craft (2,9g). Malgré son nom à rallonge, j’ai beaucoup aimé sa nage, en particulier son wobbling. De plus, il est silencieux, donc idéal pour des poissons éduqués. Son prix est de 13,55€. Seule bémol: il se lance extrêmement mal…

9pointer

Pour cette saison, je me suis procuré un Squirrel 61 SP (4,5g), un « vieux » leurre d’Illex. Au vu de ses flancs comprimés, je pense qu’il doit relativement bien tenir le courant. Il a l’air d’être une arme redoutable pour les belles fario. Prix: 14,90€.

8squirrel

Il nous reste à présent une densité de poisson-nageur, les flottants.

J’en ai assez peu de différents car je me sers beaucoup des mêmes. Il s’agit des Rapala Originaux Flottants. Les premiers poissons-nageurs à avoir vu le jour, mais qui sont toujours meurtriers sur des poissons difficiles. Leur nage n’est pas sensationnelle, mais les truites l’adorent, du coup, je l’adore aussi. Son prix est de 9€.

11original

Le deuxième leurre flottant que j’utilise n’est autre qu’un longbill, le bien-nommé Barn 40 de chez Caperlan. Pour 2€, c’est cadeau. J’ai pris énormément de poissons avec, et pas que des truites. Les chevesnes et les perches en raffolent eux aussi. Par contre, pensez à changer les triples qui sont vraiment mauvais. Un autre point négatif est qu’il ne tient pas le courant. Cela dit, c’est un super leurre pour des calmes d’environ 1 mètre de fond.

10barn

Enfin, un petit crankbait. J’en utilise très peu pour la truite, mais j’en ai pris une avec pendant que je le testais, alors pourquoi pas. Il s’agit du Diving Nano Crank de la marque Génération Leurre.

IMG_20160208_215123

Passons à présent à un tout autre type de leurre; je veux parler des leurres souples.

Commençons par mon petit préféré : le Slit Shad 2″ de chez Sakura. Monté sur une tête plombée de 1,5g avec un hameçon de 4, ce petit leurre souple de 5cm a fait succomber beaucoup de truites dans ma rivière. Son paddle vibre très bien à la moindre sollicitation et il est assez solide. La pochette de 20 leurres coûte dans les 7€, très raisonnable donc.

12slit

Continuons avec trois leurres qui je pense, marcheront plutôt pas mal.

Le premier est le Ripple Shad 2″ de chez Berkley. On ne le présente plus, c’est devenu une référence pour la pêche de la perche, mais j’ai quand même envie de tenter ma chance avec sur les truites. Il possède un gros rolling que l’on sent jusque dans la canne et il est encore plus résistant que le Slit Shad. Son prix est de 6€ les 8, plus cher que le Slit, mais comme il est très solide, on en passe finalement assez peu.

Le suivant est une nouveauté de chez Gunki que j’ai découvert au CNPL de Clermont. Il s’agit du Whiz en 5cm. Je l’ai essayé dans un bassin, et je dois dire que la nage m’a bien plu. Le paddle très souple vibre de manière très ample. Il n’inspire pas la solidité, mais son prix n’est pas abusif: 6,90€ les 12

Le dernier est le très connu Black Minnow de chez Fiiish. Je l’ai pris en coloris kaki en 7cm avec les tête plombée de 3g et les hameçons texan de 1. En ce qui concerne la nage, j’ai été bluffé ! C’est juste magnifique. Il y a fort à parier que les truites n’en feront qu’une bouchée ! En contrepartie, son prix peut être dissuasif…

13ls

Enfin, je ne pouvais pas finir cette sélection sans parler des cuillers tournantes. En voici trois qui me donnent entière satisfaction. Certainement les plus utilisées, mais aussi les meilleures. A celles-ci, je rajouterai aussi la Celta de chez Rublex.

14cuillers

Nous en avons fini avec ma petite sélection. J’espère avoir pu vous guider un peu car s’y retrouver dans tous ses leurres n’est pas chose aisée lorsque l’on débute.

Avant de nous quitter, je souhaite vous donner un petit conseil pour l’achat de vos leurres. Vous l’aurez sûrement remarqué, certains sont très chers. Pour ne pas payer une blinde, allez faire un petit tour sur Leboncoin ou sur des groupes de petites annonces sur Facebook; vous pourrez peut-être faire de bonnes affaires.

@+

Test de leurre #2 : Le Spearhead Ryuki S (Duo)

IMG_20151126_214247[1]

Jerkbait de chez Duo, le Ryuki est décliné en 5 tailles : 45, 50, 60, 70 et 80mm. C’est un leurre de profil très plat, conçu pour pêcher les forts courants, en particulier la truite. Il est donc assez dense, le modèle en taille 50 que j’utilise pèse 4,5g

IMG_20151126_214430[1]

En France, il y a malheureusement peu de choix niveau coloris. Mais il y a quand même de quoi faire. J’ai jeté mon dévolu sur le P34, que vous pouvez voir sur les photos (ce coloris est parfois difficile à trouver).

En ce qui concerne son animation, du linéaire rapide ou des twitches marcheront à merveille. Il possède une nage très erratique et assez agressive.

Il se lance très loin, et ne décroche pas dans les courants (heureusement, car il est fait pour ça).

Il est pourvu d’une petite bille bruiteuse d’une sonorité assez grave qui sert aussi pour l’équilibre dans le courant.

En ce qui concerne la finition, c’est du Duo, donc un très beau leurre. Du bon boulot de la part de la marque. Les triples sont très piquants, mais un peu fragiles.

Les tests ont été assez concluants, puisqu’il m’a rapporté pas mal de truites et de chevesnes.

 

Une année avec la Shimano Yasei

Afficher l'image d'origine

Voilà à peu près un an que j’ai fait l’acquisition d’une Yasei Red Perch de chez Shimano. Aujourd’hui, il est temps de la passer au crible.

Commençons par les détails techniques généraux :

Longueur: 1,90m

Poids: 88g

Puissance: 1-10g

Action: fast

Poignée: mousse EVA

Blank: carbone XT40

Continuons avec l’impression que m’a laissé cette canne après un an de bons et loyaux services.

Tout d’abord, elle est très légère (seulement 88g). On pourra noter un talon très long, qui dissuadera plus d’un pêcheur. Personnellement, je m’y suis fait, et pour plusieurs raisons. La première, c’est qu’on peut faire des lancers appuyés et très lointains en faisant levier avec, et la deuxième, c’est parce que ce que j’appelle la « longueur utile » de la canne (en gros, de la pointe au porte moulinet) et amoindrie, et donc, les lancers sont très précis, non négligeable pour la truite en ruisseaux ou pour skipper sous les branches.

Ensuite, laissez-moi vous parler de son action très particulière. Celle-ci, bien qu’annoncée fast, est légèrement moins que fast. Ça ne me dérange en aucun cas car je pêche beaucoup à la cuiller. Elle excelle dans l’animation très tactile de petits leurres souples, et dans le cranking. La puissance annoncée est de 1-10g, et elle est très respectée. Je trouve cette plage de puissance particulièrement intéressante pour le rockfishing, et surtout, pour la perche, car c’est pour ça qu’elle est conçue. En effet, l’action, bien que relativement fast dans l’animation, s’avère être une vrai nouille au moment du ferrage. Parfait pour la perche et pour certains poissons de mer (sévereaux notamment) qui ont une bouche fragile. Mais c’est par contre loin d’être parfait pour la truite, qui demande des ferrages plus appuyés. Shimano dit pourtant, je cite : « Cette canne fera aussi merveille pour la truite. » C’est aussi loin d’être le top pour le barbeau (en même temps il n’existe pas de cannes à barbeaux…), qui nécessite un ferrage très costaud.

En parlant de barbeau, comment parler de la Yasei sans évoquer sa réserve de puissance ? Le moins que l’on puisse dire, c’est que malgré qu’elle soit conçue pour pêcher avec de petits leurres, des poissons de taille modeste, elle est loin d’être en reste sur des poissons plus conséquents. Comme l’attestent les prises qui suivent. A chaque fois elle a plié, mais n’a jamais rompu.

Un joli brochet de 64cm (par contre le goût de la canne n’est pas terrible ^^)IMG_20150802_201534

Un gros barb’ de 66cm, et plein d’autres dont la taille tourne autour des 60cm.IMG_20150606_182052

Il est aussi important de dire qu’elle est dotée d’une très bonne résonance pour son prix (aux alentours de 70€). Fondamentale pour les pêches fines de perches inactives, notamment en drop-shot. Sa sensibilité est décuplée avec une tresse de 6 à 10/100.

En bref, une très bonne canne parfaite pour ceux qui veulent se faire plaisir avec du matériel pas trop cher, sur des poissons tels que la perche, le gobie, la rascasse, ou encore le chevesne, et bien d’autres !

@+ 🙂

 

Mon nouveau combo de pêche aux leurres.

Voici le matos qui m’accompagnera tout au long de cette saison.

CANNE :

Shimano Yasei Red Perch

CANNE SPINNING SHIMANO YASEI RED PERCH

Taille : 1,90 m

Poids : 88 grs

Puissance : 1-10 g

Blank : carbone XT40

Emmanchement : inversé

Poignée : mousse EVA, 41 x 2.5 cm

Prix : autour de 70€

Caractéristiques :

Déjà, elle est légère. Mais vraiment très très légère (seulement 88 grs) !! Ensuite, elle a un look très sympa avec sa poignée détachée. Son action de pointe est très nerveuse, elle se prêtera donc parfaitement à l’animation de petits poissons-nageurs et leurres- souples. Sa palette de puissance est assez grande, de 1 à 10 g, ce qui fait que l’on pourra aisément lancer des micros leurres, tels que des cuillers de taille 0, ou des leurres nettement plus conséquents. Pour finir, elle a une grosse réserve de puissance qui permet de brider de très beaux poissons.

MOULINET :

Pour équiper cette canne très légère, il faut logiquement un moulin très léger. Seulement, comme je pêche en eaux vives, la récupération de petits moulinets sera bien trop faible. J’ai donc opté pour quelque chose de plus gros et plus lourd, ce qui, soit dit en passant ne nuira pas au plaisir de pêche.

Le moulinet en question, le voici :

Sakura Kapax 2004 FD

Poids : 275 g

Ratio : 5.1/1

Récupération par tour de manivelle : 70 cm

Roulements : 3+1, anti-corrosion

Bâti et bobine : aluminium

Rotor : graphite

S-Curve oscillation system

Anti-retour infini à aiguilles

Guide-fil : Titanium Anti-vrillage

Anse de panier : creuse

Frein : progressif, micrométrique

Manivelle : CNC anodisée

Poignée de manivelle : EVA Ergogrip

Prix : autour de 65€

Mon avis :

Les + :  frein précis, mécanisme fluide et silencieux, esthétique très soignée, très confortable à utiliser.

Les : assez lourd

 

Voilà de quoi se faire plaisir 😉

@+

 

Test de leurre #1 : le Tiny Fry SP (Illex)

Le Tiny Fry de Illex est un leurre conçu surtout pour la truite, que l’on ne présente plus aujourd’hui, mais que je vais quand même vous présenter. Il a déjà fait ses preuves et son frétillement légendaire a séduit nombre de poissons.

Il existe en deux tailles, 38 mm et 50 mm, les triples de base sont bien piquants bien qu’un peu fragiles et il est vendu avec deux hameçons simples (beaucoup trop gros).

Voici les caractéristiques des deux tailles :

Taille : 38mm                                                                 Taille : 50mm
Masse: 1,5g                                                                    Masse : 2,7g
Type : suspending                                                         Type : suspending
Profondeur de nage : 10cm à 50cm                             Profondeur de nage : 20cm à 60cm

L’atout principal de ce leurre est un fort frétillement que l’on peut accentuer par des twitches et des jerks et avec des poses qui sont souvent décisives lorsqu’on passe au dessus d’une cache. De par le fait qu’il soit suspending, on peut l’utiliser en le laissant dériver dans le courant en entrecoupant son trajet de petits coups de canne.

L’été est le meilleur moment pour l’utiliser dans des ruisseaux et petites rivières quand il y peu d’eau et sa profondeur de nage se prête parfaitement à ces conditions.

En bref, c’est un excellent leurre que tous les pêcheurs de truites se doivent de posséder. Mais il est quand même assez difficile à utiliser et demande un certain temps d’adaptation avec de pouvoir l’utiliser avec efficacité en tirant le maximum de ses qualités.

Pour finir, voici quelques truites que j’ai attrapé qui ont succombé au Tiny Fry 38 :

IMG_20140717_184611 IMG_20140711_160524IMG_20140502_125603IMG_20140416_134903IMG_20140409_142606IMG_20140717_193804

Voilà de quoi faire patienter jusqu’à l’ouverture dans un quarantaine de jours le 14 mars.