Deux coups du soir aux leurres

Si je parle de ces deux coups du soir dans un même article, c’est pour montrer à quel point les conditions peuvent changer en 1 jour. Je suis allé pêcher la même portion de rivière à la même heure à une journée d’écart, mais pourtant, niveau conditions climatiques, il n’y avait que très peu de variations. Alors, qu’est-ce qui peut justifier une telle différence d’activité ? Peut-être le fait que pour le premier coup du soir il y avait plus d’éclosions et que les truites étaient donc sur des insectes plutôt que sur le fourrage ? C’est en tout cas ce qui me semble le plus probable.

En dépit des conditions peu optimales, je finis par taper une maillée en plein courant, inaugurant au passage un nouveau petit leurre, le Kick Back Jerk 50 SP MR de chez Usami. Pour 10€, il est difficilement reprochable.

DSCF3487

Ce n’est qu’après maints efforts que je sors un caillou au Powertail. C’est ça, rigolez ! Essayez un peu d’attraper un caillou et vous verrez que j’ai du mérite !

DSCF3489

A peine remis de toutes ces émotions géologiques, je décroche une fario avec ce même leurre en passant sous un rocher, une belle preuve d’inactivité.

Après quoi, j’en sors finalement une au D-Contact 50 le long d’une bordure rocheuse à pic léchée par une veine de courant.

DSCF3491

Le lendemain, comme je le disais, les conditions sont quasi similaires, sauf qu’il n’y a pas d’éclosions et fait important : les vairons sont de sortie ! Et les truites aussi du coup. J’en aperçois une qui suit mon leurre avec hargne avant de se désister. Je l’essaye au leurre souple (Ripple Shad, évidemment) car elle se trouve dans une bonne profondeur derrière un gros rocher au milieu de la rivière. Au bout d’une dizaine de passages, toujours rien, si ce n’est une superbe truite qui cartonne violemment le pauvre Ripple alors qu’il passait à proximité d’un arbre immergé. Ferrage instantané suite à cette magnifique attaque. Un gros combat dans les branches est en perspective et en effet, le poisson est intelligent et tente d’y partir dedans plutôt que de gaspiller son énergie en se dirigeant vers le large. Après quelques instants à galérer, je la rentre à l’épuisette.

Enfin un beau poisson ! Il se sera fait attendre, mais il est enfin là; comme quoi, la persévérance paye toujours. Avec une longueur de 31 cm, elle constitue un gros poisson pour la rivière.

DSCF3495

DSCF3498

Encore mince malgré tout

DSCF3500

Ces truites sont tellement rares et importantes pour la rivière qu’il est préférable de les remettre à l’eau.

DSCF3501

Voici son arbre :

DSCF3505

Par la suite, l’activité se confirme et les touches se succèdent. Les prises, bien que moins grosses, sont régulières.

DSCF3507

Une belle parure !

Environ 24 cm pour celle-là.

DSCF3510

Celle-ci est minuscule mais j’aime bien sa robe, alors, photo !

DSCF3513

C’est avec cette truite toute argentée que se termine ce coup du soir n°2, bien meilleur que le premier avec 7 ou 8 poissons, je ne sais pas exactement.

DSCF3515

Je n’ai pas précisé que je pêchais en tresse, les sensations sont bien meilleures qu’avec du nylon, surtout sur une canne relativement molle comme la Eaux Vives Instinct (dont vous pouvez retrouver le test ->ICI<-). On sent tout ce que le leurre fait et les touches les plus subtiles. En plus de cela, les distances de lancer sont nettement plus importantes. Je ne l’ai pas encore fait, mais je viendrai peut-être à adopter la tresse pour la truite. A voir lors des prochaines sessions…

@+

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s